Le CFA ESSAS est le CFA de l’Economie Sociale et Solidaire, de l’animation et du Sport.

Un CFA géré par l’APRADIS

APRADIS : l’Association pour la Professionnalisation, la Recherche, l’Accompagnement et le Développement en Intervention Sociale.

L’Apradis participe à la professionnalisation et à la qualification des travailleurs sociaux depuis cinquante ans, en adaptant très régulièrement ses propositions de formation aux besoins observés sur les terrains et/ou en répondant aux sollicitations des professionnels et de leurs employeurs (privés ou publics).

Ainsi, ce sont près de 3 000 personnes qui se forment annuellement sur un des 3 sites de l’association : Amiens, Beauvais ou Laon.

En savoir +

Un CFA labellisé par la Branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale à but non lucratif.

Le CFA ESSAS est issu d’un accord signé en 1998 entre les partenaires sociaux et l'UNIFED, qui crée un fonds national pour l'apprentissage, ouvrant ainsi l'accès à la qualification par la voie de l'apprentissage pour des métiers des secteurs sanitaire, social et médico-social. Cette nouvelle voie d'accès intéresse tout d'abord la filière éducative (le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé) et la filière sanitaire (le diplôme d’Etat d’infirmier).

En 2000, l'Institut Régional de Formation aux Fonctions Educatives (l’IRFFE, géré par l’association CREAI de Picardie) décide de s'engager dans ce projet pour répondre aux besoins exprimés par les employeurs et offrir une nouvelle forme d'accès à la certification.

En accord avec le Conseil régional de Picardie, il est décidé de la création d'un CFA (géré également par le CREAI de Picardie) plutôt que la création de sections d'apprentissage au sein même de l'IRFFE. La convention créant le CFA, sous l’appellation à l’époque de « CFA des travailleurs sociaux » est ainsi signée le 29 novembre 2000, entre le Conseil régional de Picardie et le CREAI de Picardie. Cette convention a pris effet au 19 juin 2000.

L’activité commence par la formation préparant au Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé à Amiens (Somme) puis celle préparant au Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Moniteur Educateur à Beauvais (Oise).

Ainsi, le CFA signe, depuis de nombreuses années, une convention de labellisation avec la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de cette Branche qui développe « depuis maintenant plusieurs années une politique volontariste en faveur de l’apprentissage » .

Trois formations font actuellement l’objet de cette convention : la formation préparant au DEME, celle préparant au DEES et, depuis 2017, celle préparant au DEEJE.

En savoir +

Un CFA Hors-Murs

D’un point de vue structurel, le CFA s’organise comme un CFA hors murs : il ne gère pas en direct de sections d’apprentissage mais conventionne systématiquement avec un organisme de formation qui devient une UFA (Unité de Formation par Apprentissage). Chaque UFA met à la disposition du CFA ses compétences et moyens pédagogiques ainsi que ses locaux (d’enseignement, d’hébergement, de restauration).

En tant que CFA hors murs, le CFA ESSAS centralise les contrats d’apprentissage et procède à l’ensemble des étapes de suivi de ces contrats, gère les diverses aides (aux employeurs et aux apprentis), les éventuelles ruptures et renseigne les différentes enquêtes du Rectorat, du Conseil Régional, des Branches professionnelles…

Il informe et aide les employeurs, informe le grand public et les jeunes intéressés sur l’apprentissage, les spécificités du statut d’apprenti, etc.

 

LES UNITES DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE

D’après l’article L6232-8 du Code du Travail, les enseignements dispensés par un centre de formation d'apprentis (CFA) peuvent être dispensés dans un établissement d'enseignement public ou privé sous contrat ou dans un établissement de formation et de recherche relevant d'un ministère autre que celui chargé de l'éducation au sein d'une unité de formation par apprentissage (UFA).

Dans ce cadre, le CFA ESSAS travaille en étroite collaboration avec 5 UFA sur le territoire des Hauts-de-France :

  • L’Apradis (deux sites de formation : Amiens et Laon)
  • Les Céméa de Picardie (un site de formation : Amiens)
  • L’AESTS (un site de formation : Maubeuge)
  • OFRE (un site de formation : Amiens)

Le CFA s’appuie donc, pour développer son projet, sur 4 organismes de formation qui, par délégation, assurent la responsabilité pédagogique des formations qui leur sont confiées. Ces UFA mettent également à la disposition des apprentis leurs moyens humains, matériels et logistiques.

Cette mise en œuvre se fait en harmonie avec le projet d’établissement de chacune des UFA et se formalise par une convention qui s’inscrit dans le cadre de l’application et le respect des termes de la nouvelle convention quinquennale 2017/2021, conclue entre l’organisme gestionnaire du CFA ESSAS et la Région. Cette convention CFA/UFA a pour objet de définir les orientations générales de l’UFA, répartir les responsabilités entre les signataires, décrire l’organisation et le fonctionnement de l’UFA et fixer les moyens financiers.

 

LES INSTANCES DE DELIBERATION ET DE CONCERTATION DU CFA ESSAS

En plus du Conseil d’Administration de l’Apradis, deux autres instances participent à la vie du CFA ESSAS :

Le conseil de perfectionnement

Le CFA institue un Conseil de Perfectionnement conformément à l’article L6232-3 du Code du Travail.

Le conseil de perfectionnement oriente, anime et évalue les actions qui améliorent la vie des apprentis et la qualité de l’apprentissage.

En particulier, il est saisi pour avis des questions relatives à l'organisation et au fonctionnement du CFA et des UFA, notamment sur :

  • Les conditions générales d'admission des apprentis
  • L'organisation et le déroulement de la formation
  • Les modalités des relations entre les entreprises et le CFA ou l’UFA

Par ailleurs, le conseil de perfectionnement est informé :

  • Des objectifs et du contenu des formations conduisant aux diplômes et titres
  • Des résultats aux examens

Le comité de liaison

Conformément à l’article R6233-46 à 49 du Code du Travail, un comité de liaison est créé dans chaque UFA. Présidé par le responsable de l’UFA, il comprend, à parts égales, des représentants désignés par le conseil de perfectionnement du CFA et des représentants désignés parmi les personnels enseignants de l’UFA, par le conseil d’administration de l’établissement ou de l’instance délibérante en tenant lieu.

Le responsable de l’UFA peut également désigner des représentants d’apprentis, de maîtres d’apprentissage, d’organisations professionnelles et patronales, d’entreprises ou toutes personnes dont la participation lui parait utile.

Le comité de liaison s’assure de la conformité du fonctionnement de l’UFA, de l’organisation pédagogique et du contenu des enseignements selon le titre ou le diplôme préparé. Il se réunit autant que de besoin et, au moins, une fois par trimestre.